Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Comment le partenariat Red Hat ouvre la porte aux projets IT les plus complexes ?

 

Inside a démarré un partenariat avec Red Hat en 2022 sous l’impulsion de Matthieu Strohl, Lead cloud et référent Digital Foundation à Lyon. La reconnaissance de notre expertise est ainsi mise en avant puisque Red Hat a fait le choix de s’appuyer sur notre entreprise pour collaborer sur certains projets IT complexes. Cela montre également à tous les futurs Insiders dont l’appétence technique touche de près ou de loin à Linux, au Cloud, à l’automatisation et à l’open source en général, qu’ils peuvent accéder aux missions les plus intéressantes et variées. Revue de détail avec Matthieu Strohl.

Pourquoi avoir créé un partenariat avec Red Hat ?

Ce type de partenariat a plusieurs vocations. Il nous permet déjà en tant que Solution Provider d’avoir accès à des projets et des clients d’une envergure importante qui nous seraient difficilement accessibles sans Red Hat. Les missions proposées ont également des potentiels technologiques et intellectuels très intéressants. De plus ce partenariat amène de la visibilité pour les deux parties. D’un côté Red Hat est intéressé d’avoir des partenaires pour montrer l’intérêt de la communauté IT envers leurs technologies, et pour Inside c’est une reconnaissance de nos qualités et de nos compétences autour des solutions Red Hat.

En répondant à des enjeux de grande envergure, ce partenariat apporte donc de la valeur pour vos clients ?

Ce partenariat va rassurer nos clients sur notre capacité à délivrer et atteste de notre expertise sur les technologies Red Hat. Il est aujourd’hui principalement axé sur la réalisation de prestations autour des solutions Openstack, Openshift, Ansible Automation Platform et Ceph. Pour autant le cadre n’est pas figé et, dans une démarche d’amélioration continue, nous visons un plus grand nombre de certifications pour l’année 2023. Mais ce partenariat ne vise pas uniquement nos clients et nos prospects, il est aussi très intéressant pour nos futurs collaborateurs.

Donc ce partenariat répond également à des enjeux de marque employeur ?

En effet, montrer la diversité et la qualité de nos missions, ainsi que la capacité à faire évoluer nos collaborateurs à travers nos centres de compétences et notre partenariat Red Hat doit rendre Inside attractif pour de nombreux profils IT. Citons parmi eux les ingénieurs systèmes et SysOps qui ont une appétence côté OS pour gérer des migrations vers Red Hat, mais également des architectes Cloud, des architectes stockage, solutions, des ingénieurs systèmes et réseaux… Et tous ceux qui s’intéressent à Openshift et autres orchestrateurs de conteneurs, que ce soit pour l’approche infra ou DevOps, ou encore le Ceph pour la data distribuée. Précisons qu’en tant que partenaire nous avons accès à des souscriptions (on ne parle pas de licence dans l’approche open source Red Hat), soit pour faire justement du support ou de l’autoformation, mais aussi du lab jusqu’à la création d’offres ou de proof of concept pour mettre en œuvre, par exemple, une architecture orientée micro-services ou conteneurisation.

Concrètement, quelle forme prend ce partenariat ?

Le partenariat Red Hat nous donne les clés pour monter en compétence. Nous avons ainsi accès à un certain nombre de ressources permettant d’accompagner notre montée en compétence et de maintenir celles-ci au fur et à mesure des évolutions. Comme il est en ligne, , il permet de pallier un doute ou un oubli très rapidement. C’est également avantageux pour n’importe quel Insider qui souhaite découvrir un sujet de son propre chef. Qui plus est, l’accès à ce catalogue se fait n’importe où et n’importe quand, il suffit d’un accès Internet. Ces ressources permettent à chacun d’être en constante évolution et de couvrir de nombreux sujets différents. Un collaborateur peut ainsi commencer à développer ses compétences OpenStack, puis de faire un « skill up » sur Openshift pour accompagner un client sur une migration de sa version d’Openshift par exemple. Cette montée en compétence ouvre donc la porte à de nouvelles missions, ce qui ne serait pas possible sans le partenariat Red Hat.  

As-tu un retour d’expérience à nous partager ?

Un très important client industriel dans le domaine de l’aéronautique avait besoin d’aide pour faciliter et fiabiliser la migration d’un Openshift 3 vers 4. Nous sommes alors intervenus pour les accompagner vers l’atteinte de leurs objectifs. L’industriel avait déjà pas mal avancé sur le sujet en déployant une plateforme mais rencontrait des dysfonctionnements. Nous avons donc fait des préconisations, rappelé les bonnes pratiques et les avons accompagnés dans le refactoring de leur cluster. Nous les avons également aidé en automatisant un maximum de parties de leur process pour amener de la fiabilité : moins il y a de choses à manipuler plus l’ensemble est stable. Notre aide s’est portée de l’automatisation jusqu’au « Day 2 », ce qui couvre donc les opérations post-installation, qu’il s’agisse de la configuration du cluster ou du choix de la solution et la stratégie de backup. Nous les accompagnons encore aujourd’hui sur l’optimisation et l’analyse de performances de leur stockage via Openshift Data Foundation, et nous continuerons cet accompagnement dans le futur par l’implémentation et l’automatisation de génération de plusieurs clusters.

Ce partenariat va rassurer tous nos clients sur notre capacité à délivrer et atteste de notre expertise sur les technologies Red Hat

Vous souhaitez échanger avec nos experts autour des avantages du partenariat Red Hat, c’est par ici !